LE PAYS

Le Pays

La Guinée Équatoriale (population de plus d’un million d’habitants, estimation 2012), 10 830 miles carrés (28 051 km carrés) est située en Afrique centrale. Elle comprend les îles de Bioko, Annobón, Corisco, Elobey Grande et Elobey Chico dans le Golfe de Guinée et Río Muni sur le continent africain. Río Muni, qui constitue environ 93 % du total des terres équato-guinéennes et où vivent 70-80 % de sa population, est bordé par le Cameroun au nord, le Gabon à l’est et au sud et le Golfe de Guinée à l’ouest.

La Guinée Équatoriale a connu des mutations économiques et sociales profondes depuis le début de la production pétrolière au milieu des années 1990. D’une économie pauvre, principalement agricole, elle est devenue le premier producteur pétrolier de la Communauté Économique et Monétaire d’Afrique Centrale (CEMAC) et le troisième producteur pétrolier d’Afrique subsaharienne, avec 340 000 b/j, après l’Angola et le Nigeria. Son PIB a été multiplié par dix en dix ans (1999-2009). Les revenus pétroliers ont contribué à améliorer les infrastructures de base telles que routes, écoles, hôpitaux et logements sociaux, ce qui a fait de la construction le deuxième secteur en termes de contribution au PIB (6 % du PIB). Dans le même temps, le poids des autres activités (agriculture, pêche, foresterie) a fortement baissé, mais est essentiel dans les efforts actuels et les plans d’avenir du gouvernement.

Le principal défi auquel est confronté le pays est d’utiliser efficacement ces flux de revenus importants pour diversifier l’économie. La stabilité politique et économique de la Guinée Équatoriale attire de plus en plus l’intérêt des entreprises étrangères, en particulier pour l’exploitation des gisements pétroliers. De ce fait, les perspectives à moyen terme sont positives, surtout pour les projets d’extraction de gaz naturel.

Le pays possède aussi des gisements inexploités de titane, de minerai de fer, de manganèse, d’uranium et d’or. Río Muni et Bioko ont des réseaux routiers substantiels. Malabo, sur l’île de Bioko, est le principal port de Guinée Équatoriale, sa capitale et sa plus grande ville. Une nouvelle capitale, Oyala, est en construction sur le continent. En dehors de Malabo, les autres villes importantes sont Luba (également sur Bioko) et Bata et Ebebiyín (Río Muni).

La valeur des exportations de la Guinée Équatoriale est nettement plus élevée que le coût de ses importations. Les États-Unis sont le premier partenaire d’affaires du pays, suivis par la Chine, l’Espagne, l’Italie et la France. Les principales exportations sont le pétrole, le méthanol, le bois d’œuvre et le cacao. Les principales importations sont les équipements pétroliers et autres machines, les denrées alimentaires et les boissons. La Guinée Équatoriale reste fortement dépendante des investissements étrangers.

MISSION

L’Ambassade de la Guinée Equatoriale à Bruxelles possède des compétences multiples, tant au niveau bilatéral qu’au niveau multilatéral. Il s’agit en effet de l’une des plus importantes missions diplomatiques étrangères du pays équato-guinéen.

Sur le plan bilatéral, sa compétence s’étend à toute la Belgique (pays hôte), aux Pays-Bas, au Luxembourg et à la République de Turquie, pays qui figurent sur la liste des principaux partenaires bilatéraux de la Guinée équatoriale.

Contacte

Ambassade à Bruxelles:
Place Guy d'Arezzo, 6 1180 Bruxelles, Belgique

Tel: 0032 (0) 2 346 25 09
Fax: 0032 (0) 2 346 33 09

Email: guineaecuatorial.brux@skynet.be

Heure d’ouverture:
Lundi – Vendredi 9h - 13h ou - 14h - 16h.